Peggy : vaincre le SFC grâce à la thérapie naturelle par Andullation

« Ma première séance était géniale et très agréable. »

Victime du SFC

Comme de nombreuses autres personnes, Peggy souffre du « syndrome de fatigue chronique » (SFC), une affection de la même catégorie que la fibromyalgie et la spasmophilie. Bien que la science n’ait pas encore compris les causes exactes de ces « maladies de civilisation », on s’aperçoit qu’elles sont souvent liées au stress.

Vaincre le SFC grâce à l’Andullation

Stop

Il y a deux ans, des problèmes de santé ont forcé Peggy à mettre sa carrière en suspens. Elle travaille dans le secteur psychosocial en tant qu’accompagnatrice pour personnes handicapées mentales. Depuis très jeune, Peggy se montre consciencieuse, attentionnée et donne le meilleur d’elle-même dans tout ce qu’elle entreprend. Les avertissements que son corps lui envoyait ? Elle les balayait d’un revers de main. Après quelques évènements qui l’ont fortement impactée émotionnellement, son corps a dit « stop » : « Mon corps a décidé qu’il ne pouvait plus continuer de cette façon, et je suis tombée en dépression. Après une période de convalescence, les symptômes du SFC sont restés, notamment la douleur. »

Convalescence

Peggy accorde beaucoup de crédit à cette période de convalescence : « Je me suis retrouvée avec moi-même, et j’ai alors pris la décision, une bonne fois pour toutes, de mener une vie positive. » Le centre de revalidation d’Eeklo possède quelques ANDUMEDIC®. L’ANDUMEDIC® se base sur l’Andullation, une thérapie alliant des vibrations mécaniques et des infrarouges pour soulager efficacement les douleurs. Peggy l’utilise désormais de manière systématique. Elle se souvient de sa première séance comme une expérience « super agréable ». À l’occasion d’une ballade avec une amie à Sluis, elle tombe sur une boutique d’Andullation, où elle rencontre et discute avec un conseiller. Peggy décide alors de repartir chez elle avec son propre ANDUMEDIC®.

Qualité de vie

La convalescence de Peggy a été facilitée par l’Andullation : « Je suis mon entraînement d’endurance sans problème et rejoue au tennis. J’ai bien moins mal. Je ne me sens plus aussi rouillée, mes muscles sont moins raides, et je me sens plus souple. » Pour le moment, elle profite de son temps libre pour s’adonner à ses passions : le bricolage, retaper des meubles, faire du sport… Le mois prochain, Peggy reprend un mi-temps et se sent repartie du bon pied.

Cela vous tente, l’Andullation?

J'ai lu, compris et accepté la politique de confidentialité de hhp concernant le traitement des données personnelles.