Expérience de Daisy avec l’Andullation pour ses douleurs musculaires

“J’ai tout de suite pensé : c’est ce dont j’ai besoin !”

Douleurs musculaires à cause d’une maladie musculaire immobilisante

À l’âge de 32, Daisy est en invalidité à cause de sa maladie musculaire immobilisante. Elle a cependant tous les atouts pour réussir dans la vie : diplôme supérieur, expérience professionnelle, son jeune âge, … Jusqu’à présent, les médecins n'étaient pas en mesure de poser un diagnostic clair. Daisy attend, mais elle ne se laisse pas décourager. Un mal pour un bien : elle a découvert une thérapie efficace et naturelle qui peut soulager ses symptômes.

Un avenir, même sans diagnostic

Fibromyalgie, SFC, ou bien SEP ?

Daisy souffre constamment de douleurs musculaires, c’est sûr. Il n’est cependant pas clair ce qui est la raison exacte de cela. Les médecins pour leur part ne le savent pas encore. On pense souvent à la fibromyalgie, le SFC ou même à la Sclérose en Plaques (SEP) étant donné que cette condition court dans la famille. Daisy se donne elle-même un niveau de douleur de 8/10. Un dosage quotidien est donc très important. Si, par exemple, elle s’est efforcée un peu trop lors du nettoyage, les conséquences pour elles sont grandes. C’est la même chose pour les efforts intellectuels. Elle passe la plus grande partie de son temps à se reposer. Elle possède néanmoins les qualités et qualifications nécessaires avec lesquelles chaque femme dynamique peut développer une vie réussie. Daisy a fait les études de la pratique juridique et de l’assistante sociale et elle a travaillé dans le passé à la Caisse d’allocations familiales.

Remèdes naturels

Malheureusement, il n’existe pas jusqu’à présent des médicaments spécifiques qui sont applicable à la maladie de Daisy. De plus, son corps ne réagit pas aux médicaments. Elle considère les antalgiques comme des “bonbons”. En revanche, elle bénéficie de compléments alimentaires, notamment de curcuma. Elle bénéficie également d’une thérapie naturelle à base de vibrations et l’infrarouge, à savoir l’Andullation. La thérapie soulage considérablement ses symptômes. Il y a deux ans, Daisy a fait connaissance avec la thérapie lors d’une journée d'essai. Elle y est allée avec ses parents et sa réaction était : “C’est ce dont j’ai besoin !”

L’espoir fait vivre

Daisy pratique la thérapie 2 à 3 fois par semaine. Il était très important pour elle de trouver le programme d’Andullation approprié. La combinaison des vibrations et la chaleur infrarouge détente ses muscles et réduit la douleur. Actuellement, Daisy est toujours inactive. Elle n’est pas encore capable de faire le sport ou de se promener et elle ne peut que pratiquer ses passe-temps, tels que faire la cuisine et la pâtisserie dans une faible mesure. Le point positif dans sa vie est son filleul, qu’elle prend sous sa garde en tant que gardienne d’enfants. Daisy surveille de près l’état de la recherche scientifique sur sa maladie. Elle espère qu’un jour, un médicament efficace est développé qui lui permet à nouveau de travailler et de vivre pleinement.

Cela vous tente, l’Andullation?

J'ai lu, compris et accepté la politique de confidentialité de hhp concernant le traitement des données personnelles.