Joseph utilise l'Andullation contre le mal de dos

"L’AnduMedic c’est une bonne solution pour moi, parce que je ne veux pas prendre des médicaments."

Introduction

On dit parfois : "On a l’âge que l’on se donne !" Effectivement, il y en a qui ne font pas leur âge parce qu’ils refusent de vieillir. Tellement ils aiment la vie ! Joseph Bollines aussi est un de ces amoureux de la vie. A 83 ans, il bêche encore son potager pour avoir des légumes bio. Et ça malgré ses problèmes de dos. Mais là aussi il a trouvé une solution naturelle …

Soulagement de la douleur Mon chemin vers l’Andullation

Vie champêtre

Fils d’agriculteur, Joseph a choisi le métier de son père. Et très tôt : "A 17 ans, je portais des sacs de 100 kg sur le dos. Si on le fait pendant 30 ans, ça use, hein." En plus, à 10 ans Joseph s’était fracturé une vertèbre cervicale en faisant une chute de cheval. A cette époque, on était moins douillet : "Jadis, on ne se soignait pas. Mes vertèbres se sont resoudées de travers." Toutefois, Joseph travaillait sans relâche la terre verlainoise pour récolter la betterave, les pommes de terre, les céréales, ... Puis, il y avait les vaches à traire et les taureaux à engraisser.

Maux de dos

En fait, Joseph a toujours senti son dos. Finalement, il a dû se faire opérer à la colonne, parce que la moelle épinière était coincée et il avait les jambes qui s’endormaient. Après l’opération, c’était mieux, mais il avait toujours mal. Un jour, une démonstration de la thérapie par Andullation avait lieu au terrain de foot. Joseph pressentait qu’il allait faire une découverte. Après la troisième séance, il était convaincu. A l’heure actuelle, il est utilisateur régulier de la thérapie : "Quand je descends du matelas, la douleur a vraiment disparu. C’est vraiment une bonne solution pour moi, puisque je ne veux pas prendre des médicaments."

Pension

Après une vie de dur labeur, Joseph profite de la vie. Il bêche son potager comme avant. "Le lendemain de mes 83 ans, je voulais prouver à moi-même que j’étais capable de faire la même chose qu’à 82 ans", rigole-t-il, "si ça fait mal, je passe sur mon matelas." Pour le reste : la gazette, les sport à la télé, une petite excursion. Que faut-il de plus pour devenir centenaire … ?

Cela vous tente, l’Andullation?

J'ai lu, compris et accepté la politique de confidentialité de hhp concernant le traitement des données personnelles.